Astéroïdes - Vivre ailleurs - La vie dans l'espace

Aller au contenu

Menu principal :

Nécessités

Un corps céleste : l'astéroïde...

 
Un astéroïde est un petit corps solide du système solaire (mais pas forcément...) (aussi appelé "planète mineure"), de quelques centaines de kilomètres de diamètre au maximum (donc de l'ordre du mètre (soit la limite actuelle de détection)).
Ces corps en mouvement (soit 20 m/s, mais tout de même relativement faible comparé à d’autres corps célestes) contiennent d‘énormes quantités de matière
(principalement composés de roches, de métaux et de glaces).
 
Le but serait d’en extraire les matières premières afin de les convertir en d’autres matériaux, utiles à la création de la future cité de l’espace.


Les astéroïdes sont une des clés d'un programme d'exploration spatiale et humaine accessible à la civilisation actuelle. Ils ont (et sont) un grand avantage en ce qui concerne les cités et colonies humaines...
Il y a des astéroïdes vraiment partout dans le système solaire, et certains ont même déjà fait l'objet de missions spatiales réussies !

 




Création (pour notre ceinture d’astéroïdes, appelée également ceinture principale) :

      La création des astéroïdes a longtemps été considérée comme le résultat de l’éclatement d’une planète. Actuellement, les scientifiques privilégient plutôt le fait d’admettre que la future planète aurait été avortée à cause de l’attraction de Jupiter qui empêchait sa création.

Les débris de cette planète auraient donc formé une ceinture d’astéroïdes autour de Jupiter.

Le plus gros débris de cette planète disparue est l’astéroïde Cérès, elle constitue le tiers de la masse totale de la ceinture.


Ce scénario est bien évidemment valable uniquement pour notre ceinture d’astéroïdes, et ceux de notre système solaire (proche)…
Malheureusement, nous n’avons aucune connaissance quant à d’autres formations de ces corps célestes, hors de notre "zone de confort".




Les classifications des astéroïdes et différents types


         

       
Origine du type
AbondanceCaractéristiques
Astéroïdes de type CCarboné75%  des astéroïdesAstéroïdes très sombres (albédo de 0,03)
Astéroïdes de type S
Silice17% des astéroïdes
Astéroïdes assez brillants (albédo 0,10-0,22)
Astéroïdes de type M
MétalliqueUn peu moins de 8%Astéroïdes brillants
(albédo de 0,10-0,18)
_____

Note sur les caractéristiques : L'albédo (ou classification spectrale) est le pouvoir réfléchissant d'une surface, c'est-à-dire le rapport de l'énergie lumineuse réfléchie à l'énergie lumineuse incidente. C'est une grandeur sans dimension, comparable à la réflectance, mais d'application plus spécifique, utilisée notamment en astronomie, climatologie et géologie.
Ceci n’est qu’uniquement présent ici à titre indicatif, mais utile pour leur minage
(voir plus bas)…



 
Leur position dans le système solaire
 
 

La plupart des astéroïdes du système solaire sont positionnés dans la ceinture d’astéroïdes, entre Mars et Saturne.


 


Nous en avons "classifié" environ 300 000… Ceux qui portent un numéro sont au nombre d’un peu plus de 100 000. Mais d’après les estimations actuelles, il y en aurait environ 2 millions, et plus…

 
 
La ceinture d’astéroïdes n’est pas très loin de la Terre ce qui signifie qu’une station de minage pourrait être implantée là-bas avec des robots pour récupérer les matériaux nécessaires à l’expansion constante de la station.
Cependant, la construction de la cité peut se faire ailleurs, comme plus proche de cette ceinture, ou bien à l’un des points de Lagrange.

 
 
Une estimation a été faite comme quoi, les ressources de la ceinture d’astéroïdes auraient une valeur totale de 700 trillions de dollars. Ce chiffre n’est utile que pour une comparaison anthropomorphe. C’est un somme considérable, mais nous n’allons pas les revendre, nous allons les utiliser de façon plus avantageuse à l’Humanité…



 


Le minage
 


 
Le but de ces astéroïdes serait de les faire miner par des robots.

Des entreprises s’aventurent déjà sur l’idée. Parmi elles, il y a Planetary Ressources ou encore Deep Space Industries. La NASA a récemment envoyé un robot pour tester cette éventualité. Pour ramener des échantillons de 0,6 à 2 Kg, l’appareil a couté près d’un milliard de dollars.
L’extraction spatiale coutera évidemment des sommes astronomiques (sans mauvais jeu de mot). Cependant, au long terme l’exploitation pourrait être rentable.


Comme vous le découvrirez plus tard (dans « En bref »), une unification de l’Humanité donnerait lieu à la "suppression" des coûts matériels, et donc de l’argent.
Ces robots seraient donc "gratuits"…


Pour donner un exemple, Planetary Ressources promet une diminution du prix de l’exploration spatiale de 95% avec le minage d’astéroïdes.
Les projets en cours sont néanmoins top secrets (cependant très médiatiques tout de même), et aucune information n’a été révélée (comme d’habitude…) (reportez-vous à la fin de cet ouvrage, pour plus amples informations)…


 

Différentes techniques ont déjà été élaborées
pour récupérer les ressources :
 

 
1- Le minerai peut être extrait dans des endroits ressemblant à des mines ouvertes (ou cratères). Certains astéroïdes ne sont faits que de roches empilées, ce qui rend cette technique faisable.


2- Certains astéroïdes métalliques sont recouverts de poudre métallique (de silicum et d'éléments riches en fer : le régolite). On peut donc récupérer cette ressource, l’utilisation d’un aimant pourrait être avantageuse.


3- Pour les matériaux volatils des comètes
« éteintes », la chaleur peut être utilisée pour fondre et vaporiser les blocs contenant les ressources. Une mine peut être creusée dans l'astéroïde par la suite.

 

Quoique que soit la méthode utilisée, pour récupérer ces matériaux, nous aurons besoin de droïdes, et de robots mineurs autonomes ; qui iront miner, récupérer, piocher, épuiser, creuser, fouiller l’intégralité des ressources des astéroïdes…


Ainsi, on peut faire une liste des étapes dans l'ordre de la récupération de métaux et matières en tous genres :

- Le minage (déjà sur place, par les robots-mineurs) ;
- Le transport vers le cargo (par les transporteurs) ;
- La livraison vers la cité (par les convoyeurs) ;
- La minage, et raffinage (à la base, station spatiale)...

(Voir les images plus bas...).



...la première à se poser sur une comète (peut-être même plus dur à faire que sur un astéroïde) !...
La sonde Rosetta...
 

Les matériaux utilisables…

 
La question est : que pouvons-nous récupérer sur les astéroïdes ?...
La réponse est simple : tout, ou presque.
 


Voici une liste des principaux matériaux disponibles et récupérables…
 
- Du carbone
 
- Du métal
 
- De la silice
 
- De la glace, et de l'eau

- Des métaux rares
 

 
Ces matériaux servent à la fabrication des rudiments (mais pas forcément) de la cité :
 
- L’acier, en alliant carbone et métal ;
 
- L’eau pour survivre (cf. « Nourriture », et « Rayons et radiations ») ;
 
- Des diamants pour la bijouterie (pourquoi pas !) et les pointes des foreuses ;
 
- Le silice pour de nombreuses utilités ménagères, électroniques et informatiques (très important) ;  
 
- Du Nomex, ou du régolite : une fibre (ou un matériau) thermorésistant(-e) et protecteur(-trice) pour les parois de la base ;

- Des matétiaux convertibles en carburant ;

- Des murs de plusieurs mètres d’épaisseur (3 à 5m, environ) pour contrer les rayons et radiations cosmiques


Le minage : par les stations minières, les robots, et autres foreuses...
Le transport vers le point central de livraison (pour plus de rapidité)...
Déplacement du (ou des) convoyeur(s) géants, vers la cité de l'espace...
 
© 2019 - 3590 Vivre Ailleurs (Comme ça c'est fait....)
Pour le reste, les propriétaires des marques, et documents iconographiques, ou autres sources intellectuelles (images, vidéos, etc.) respectives citées ou utilisées sur le site en restent les propriétaires et c'est très bien comme ça, blablabla....
Retourner au contenu | Retourner au menu